Custom Switchback

Dans certains cas (mais rarement) que je n’explique pas vraiment la Voilé Switchback peut se débrayer lors de la descente.

Pour cela j’ai pensé un système qui est censé empêcher tout passage non volontaire en mode montée.

Pour cela je me suis procurer de petits inserts, des vis moletées et de la cordelette.

A l’aide d’une perceuse et d’un peu de colle (époxy) je fixe les inserts dans le plastique de la fixation à proximité immédiate du levier. De manière qu’un fois la vis moletée dans l’insert le levier soit maintenue dans la position descente.

Positionnement de l'insert

Positionnement de l’insert

Toujours à l’aide le la perceuse je perce un trou de diamètre légèrement supérieur à celui de la cordelette. Ce qui permet de sécuriser la vis sur la fixation afin d’éviter de la perdre pendant les transitions.

Perçage pour l'insert

Perçage

Levier sécurisé

Vis positionnée sécurise le levier en position descente.

Publicités

Crampons pour chaussures de Telemark

Pour les Télémarkeurs qui utilisent toujours la Norme 75mm, il peut être difficile de trouver des crampons adaptés aux chaussures.

Avoir des crampons qui sont bien solidaire de la chaussure est un gage de sécurité.
Je me suis d’abord tourné vers les crampons Sarken de Petzl pour une utilisation été comme hiver. J’ai choisi la version Leverlock à fils.
Les crampons sont livrés avec des anti-bottes et une barre de réglage taille M, mais sans housse de rangement. Faisant du 44 (29MP chez Black Diamond) il a fallu que j’achète les barres de réglage L. (Il se peut qu’on les trouve directement en option à l’achat à la place des M). J’ai également acheté les fils avant spéciaux Telemark (que l’on peut dénicher sur telemark-pyrenees.com).

Les Sarkens sont faciles d’utilisation, le réglage de la taille ne nécessite pas d’outils. Les anti-bottes sont efficaces. Niveau ergonomie seul le remplacement des fils avant est un peu sportif.
Pour une utilisation en ski de randonnée ces crampons s’avèrent trop lourds.

Pesée Sarken

Poids Sarken

Pesée XLC 390

Poids XLC 390

J’ai donc cherché à m’équiper en crampons en aluminium, plus légers. L’inconvénient c’est que c’est plus fragile, mais on n’a rien sans rien.

Camp propose les XLC 390 Auto compatible avec des chaussures de telemark. Sans trop de retour sur le sujet j’en achète une paire.
Ils sont livrés sans anti-bottes mais avec une house assez légère (62gr) avec un zip qui lui a l’air peu solide.
Ici pas besoin d’acheter de barre de réglage pour ma pointure mais la marge est faible pour les plus grands pieds. Il faudra par contre utiliser un tournevis ou une pièce de monnaie pour ajuster la taille.

J’ajoute trois nouveaux ensembles chaussures/crampons. Un couple norme 75mm avec crampons Grivel G10 semi rigide. Ce sont des crampons acier 10 pointes à lanières, qui sont livrés avec des anti-bottes. Ils pèsent sans les anti-bottes 820gr la paire. Les chaussures 75mm rentrent bien dedans mais le talon ne semble pas bien en place. Cela a été néanmoins efficace pour la remontée d’un couloir en neige dure et croutée.

Autre enssemble, chaussures Scarpa TX Pro en norme NTN avec crampons Petzl Sarken et fils Telemark. Le fil de série de fonctionnant pas avec ces chaussures. Pour une longueur de coque de 316mm la barrette courte (taille M) suffit (réglage à l’avant-dernier trou).

Il est à noter que de la même manière que pour les Sarken (avec le fil série), les crampons Camp XLC 390 ne sont pas compatibles avec les chaussures Scarpa TX Pro (Norme NTN).

Voici quelques photos pour comparer les modèles :

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Le T-Buff

Alors le T-Buff qu’est ce que c’est ? Ah … aaaah !!!


C’est seulement un Buff cousu dans le col de mon T-shirt « 1ère couche ».

P1040270

A quoi ça sert ?
A avoir plus chaud et ne jamais avoir de neige dans le coup même en cas de « bassine » (ou tête pied pour les skieurs).

Chaleur

Chaleur

Protection

Protection

 

 

 

 

 

 

 

Comment le réaliser vous même ?

Il vous faut donc un T-shirt, un Buff, et une machine à coudre. (Du fil et une aiguille pour les plus patients et ou courageux.)
Retournez le buff (sur l’envers) et placez le dans le T-shirt de manière à ce que le buff afleure sur le col ou dépasse un peu. Réalisez une couture en zigzag pour conserver l’élasticité du col. Reste plus qu’à retourner le buff à l’endroit et le tour est joué. On peut également ajouter une surpiqure pour la finition.

Couture en zig zag.

Couture en zig zag.

Le buff à sa nouvelle place.

Le buff à sa nouvelle place.

Tip #44 Fabriquer son support à farter.

Une fois de plus je me retrouve sans endroit dédié pour l’entretien de mes telem. Je vous propose ici une façon rapide de réaliser un support pour l’entretien des skis. L’idée est simple, coller un anti-dérapant (ici de la chambre à air) sur deux tréteaux pour pouvoir travailler sur les skis sans que ceux-ci glissent de leurs supports.

skis posés

Skis sur le support à farter.

Pour cela il faut une paire de tréteaux (ou de chaises), une vieille chambre à air de vélo (VTT c’est mieux), des ciseaux ou un couteau, de la colle multi-matériaux (Néoprène par exemple) et une brosse métallique ou du papier de verre.

Outils pour tréteaux

Outils pour la réalisation du support à farter.

Commencer par découper la chambre à air de la longueur des tréteaux. Puis ouvrir celle-ci en deux afin d’obtenir deux bandes de caoutchouc de même longueur et même largeur. Les laver pour les débarrasser de la poudre contenue à l’intérieur de la chambre.

Collage

Encollage des deux parties.

L’étape suivante consiste à coller les bandes de caoutchouc sur le dessus des tréteaux. Pour cela il est préférable de préparer les deux surfaces à coller avec une brosse métallique ou du papier de verre à gros grains. Puis on applique la colle sur les deux surfaces à coller. Après quelques minutes on présente le caoutchouc sur les tréteaux en appuyant sur toute la zone de collage.

Découpe de l'élastique

Elastique à partir de chambre à air.

Posse de l'élastique

Mise en place de l’élastique.

Pour la finition je découpe de fines bandes dans le reste de chambre à air pour obtenir des élastiques. Je les utilise ensuite pour fixer les extrémités des bandes de caoutchoucs sur les tréteaux pour prévenir les amorces de décollage.

Mon établi de fortune est prêt.

Tip #5050 Split skins

Do it yourself: Split skins


Split skins for use only one pair of skins for multiple pairs of ski.

Gear: glue skins (I tried with gecko skin, a kind of glue free skin, but it don’t works), tip loop.

Tools: permanent marker, something straight and long, scissors, sewing machine.

I have chosen a 100mm wide skins for ski between 107 and 130mm underfoot.

Tracé du milieu

Split line

Write a line splitting the skin in two equal parts.

Cut the skin following the line.

Découpe dans la longueur

Cutting in half

I have chosen to don’t cut the skins following the side cut of my skis. I have cut straight the skins to fit multiple skis shapes.

Cut and set up your tip loops.

Découpe des supports d'étrier

Tip loops mounts

Pique des supports d'étrier

Sewing the tip loop mount.

Supports d'étrier

Stitched tip loops

Découpe talon

Tail trimming

To find the good tip loop size, try to fit all the tips skis you want use with.

Put your skins on all your skis to find the better length. Then cut the tail skin in a circular shape.

You can use a yogurt pot to get a perfect circular shape. :d

You got it.

Exemple 107 et 130mm

Two different fitting.

Just need snow to have a field test.